Droit d'exercice et examen

Dés le sixième jour, chaque étudiant a la possibilité de passer le premier examen professionnel, sa réussite est sanctionnée par un Certificat de Droit à l’exercice de la profession :

« Auxiliaire en énergétiques de santé ». Ce droit reste alors limité. (le récipiendaire étant assermenté à une déontologie particulière  à la profession). En cas d’échec, chacun a la possibilité de se représenter dés le mois suivant.

 

En fin de première et deuxième année, les professionnels sont obligés de se soumettre à l’examen qui conditionne le droit à exercer.

Attention, un échec en fin de première année peut remettre en cause le premier certificat obtenu. La non réussite peut entraîner le redoublement du candidat (chaque cas sera analysé en fonction de la motivation, de la régularité et de l’assiduité de l’étudiant). 

 

Les deux années d’énergétique et l’année de Médecine manuelle sont sanctionnées par un diplôme d’études supérieures en Arts du Souffle. Le candidat reçoit alors le titre de « Maître auxiliaire » en Arts du Souffle et énergétiques de santé. Les jurys d’examen sont composés d’anciens diplômés en Arts du Souffle.

.